FAQ: sur les espaces clos

Question :

Si un plan de sauvetage ne prévoit pas d’entrée pour effectuer une extraction, les sauveteurs ont-ils besoin d’une formation sur le sauvetage en espaces clos?

Réponse :

Les sauveteurs n’ont pas besoin de formation sur les espaces clos de niveau 1 ou 2 parce qu’ils n’entrent pas dans l’espace clos. Ils ont toutefois besoin d’une formation approfondie sur la façon de faire sortir ou d’extraire les personnes qui y pénètrent. S’il n’y a pas de procédure d’entrée et de sortie standard, la formation sur les espaces clos de niveau 1 est recommandée. 

Question :

Si un fournisseur entre dans un espace clos (et non un employé), doit-on mettre en place un programme ou un plan de sauvetage?

Réponse :

Oui, les fournisseurs doivent être traités comme tout autre travailleur entrant dans un espace clos. Un plan de sauvetage doit donc être mis en place, et toute personne entrant dans cet espace doit porter la protection adéquate. Toute personne qui entre dans un espace clos doit également respecter les exigences en matière de permis du point de vue de la loi et du point de vue du propriétaire. Le propriétaire doit disposer d’un schéma pour les espaces clos avant que tout autre fournisseur arrive sur les lieux et pénètre dans un espace clos.

Question :

Y a-t-il déjà eu des incidents mettant en cause des travailleurs physiquement inaptes à se trouver dans un espace clos ou inaptes à utiliser un APRIA?

Réponse :

Il s’agit d’une partie importante de l’évaluation médicale qui fait partie de la formation sur les espaces clos. En ce qui concerne un programme d’entrée en espaces clos, toute personne qui portera un APRIA ou un harnais doit s’assurer d’être en mesure d’effectuer le travail d’un point de vue médical et physique. Un service médical agréé doit évaluer les travailleurs qui pénétreront dans un espace clos pour effectuer un travail. Il faut prendre en compte qu’une personne pesant 250 lb et plus qui tente d’accéder à un espace dont le diamètre est d’environ 20 po à 22 po aura déjà des problèmes d’espace. Il faut également prendre en compte du temps nécessaire pour extraire une personne de l’espace dans le cas où des procédures d’urgence soient nécessaires à l’intérieur de l’espace clos. Vous devez prendre en compte le droit de travailler, mais il est extrêmement important d’examiner les travailleurs qui accompagnent cette personne et leur capacité à effectuer un sauvetage en cas d’urgence.

Question :

Existe-t-il une différence entre la réglementation provinciale et la réglementation fédérale concernant les exigences relatives aux harnais de sécurité complets?

Réponse :

Non, il n’y a pas de différence. Du point de vue de la protection contre les chutes, les travailleurs doivent porter un harnais de sécurité complet, quelle que soit la façon dont ils pénètrent dans l’espace clos.

Question : La tranchée ci-dessous est-elle considérée comme un espace clos?  

Espace clos

Réponse :

Oui, elle est considérée comme un espace clos, car elle n’est pas destinée à être occupée par des personnes et il n’existe aucun moyen d’accès standard.   

Question :

3M fournit-elle une formation sur le sauvetage en espace clos aux travailleurs?

Réponse :

Oui. Vous trouverez plus de renseignements à propos de nos formations sur les espaces clos et les autres cours de formation sur notre site Web de formation en groupe de Protection contre les chutes.

Question :

Quelle est l’importance de la mise en place d’étiquetages ou de panneaux en dehors d’un espace clos?

Réponse :

Dans certaines situations, la loi exige d’installer une signalisation à l’extérieur de l’espace clos. Du point de vue de l’entreprise, si vos exigences stipulent que les travailleurs doivent repérer les espaces clos qui requièrent des permis internes (pas nécessairement un espace qui requiert un permis prévu par la loi), ces espaces doivent être indiqués de façon évidente par une signalisation. Cependant, les entreprises ne disposent pas toutes des connaissances nécessaires pour savoir à quel endroit la signalisation doit être apposée et si elle doit l’être, même si la loi l’exige.

Question :

En Ontario, pour être considéré comme un espace clos, un espace doit-il à la fois être non conçu en vue d’être occupé par des personnes de façon continue et présenter des risques atmosphériques potentiels? Ou alors, est-ce qu’un seul de ces critères suffit pour qu’une zone soit considérée comme un espace clos?

Réponse :

Pour qu’une zone soit considérée comme un espace clos, elle doit présenter les deux critères. Toutefois, cela ne signifie pas que chacun des critères ne constitue pas en soi une préoccupation en matière de sécurité. Par exemple, un travailleur peut se trouver dans une zone conçue pour une occupation continue par des humains, mais qui peut présenter des niveaux élevés d’un certain type de produit chimique.

Question :

S’il y a un puisard de 8 pi de profondeur et 3,5 pi de largeur au sous-sol d’un immeuble de bureaux, sera-t-il considéré comme un espace clos?

Réponse :

Oui, car il répond aux deux critères nécessaires pour qu’une zone soit considérée comme telle (elle n’est pas conçue pour être occupée par des personnes de façon continue et présente une atmosphère potentiellement dangereuse).

Question :

Quelle est la différence entre l’utilisation d’un trépied et d’un bossoir pour l’entrée et l’extraction en espace clos?

Réponse :

Bien que les deux dispositifs soient considérés comme des ancrages pour une entrée et une extraction dans un espace clos, un trépied peut seulement être utilisé lorsque le trou d’entrée est plus petit que la superficie de l’espace, ce qui correspond généralement à cinq à six pieds. Un bossoir peut s’étendre en largeur pour couvrir une plus grande ouverture comme la voûte d’une station de pompage ou toute autre ouverture de forme rectangulaire. Un bossoir permet également d’installer des bases permanentes à des emplacements d’entrée stratégiques, ce qui permet une installation plus rapide et une utilisation plus facile, alors qu’un trépied nécessitera un assemblage complet à chaque site d’entrée.

Question :

À quel moment une ligne de vie autorétractable à trois directions doit-elle être utilisée et à quel moment un treuil doit-il être utilisé pour l’entrée et l’extraction dans un espace clos?

Réponse :

Une ligne de vie autorétractable avec dispositif d’extraction (à trois directions) est conçue pour la protection contre les chutes lors de l’entrée et de la sortie en espace clos. L’option de treuil d’urgence ne doit être utilisée que pour l’extraction d’un travailleur en cas d’urgence. Le treuil d’urgence n’est pas conçu pour être utilisé régulièrement comme moyen de pénétrer dans un espace clos. Si l’accès n’est pas disponible et qu’un treuil est la meilleure option, un treuil évolué ou numérique s’avère alors le choix idéal.

Question :

À quel moment un travailleur utiliserait-il une longe en Y avec la barre d’écartement et les anneaux en D aux épaules plutôt que l’anneau en D dorsal d’un harnais? 

Réponse : 

Les longes en Y fixées aux anneaux en D aux épaules sont utilisées conjointement avec un treuil manuel pour effectuer un sauvetage en cas d’urgence ou pour entrer dans un espace clos et en sortir lorsqu’il n’existe aucun autre moyen d’accès comme une échelle intégrée ou une échelle portative ajoutée. Si cette configuration est conçue pour le sauvetage, elle permet au sauveteur d’extraire le travailleur dans une position plus verticale. Cela est important si le trou d’entrée est de petite dimension. Lorsque vous utilisez des anneaux en D aux épaules et des longes en Y, il est important de garder en tête qu’un dispositif de protection contre les chutes fixé à l’anneau en D dorsal du harnais s’avère tout de même nécessaire. Les treuils manuels ne sont pas homologués pour la protection contre les chutes.

Si l’entrée est suffisamment large pour extraire facilement un travailleur et qu’un moyen d’accès est disponible, une ligne de vie autorétractable avec dispositif d’extraction, fixée directement à l’anneau en D dorsal du harnais du travailleur peut être utilisée. La ligne de vie autorétractable avec dispositif d’extraction convient à la protection contre les chutes, et l’option d’extraction peut être utilisée pour le sauvetage.

Question :

Deux travailleurs peuvent-ils se trouver sur le même bossoir ou trépied?

Réponse :

Un bossoir ou un trépied utilisé pour l’entrée a la capacité d’accueillir deux systèmes distincts pourvu que vous disposiez des supports de montage supplémentaires requis. Cependant, le système est seulement conçu pour accueillir un travailleur à la fois. Cela signifie que le travailleur A doit entrer dans l’espace et sortir du système avant que le travailleur B puisse entrer. Il en est de même dans le cas d’un sauvetage, où vous auriez besoin d’extraire le premier travailleur, puis le deuxième.

Question :

Un travailleur doit-il toujours être fixé à un système de sauvetage pendant qu’il travaille dans l’espace clos?

Réponse :

Même s’il est toujours préférable de rester fixé à un système de sauvetage dans un espace clos, cela n’est pas toujours possible d’un point de vue pratique. Si un travailleur ne peut pas effectuer son travail en étant fixé, il peut se détacher du système. Cela dit, votre plan de sauvetage devra être modifié pour prendre en compte cette situation.

Question :

Le préposé se trouvant à la surface doit-il être fixé?

Réponse :

Oui. Le préposé doit être attaché à l’aide d’un système de protection contre les chutes pendant qu’il se trouve à proximité de l’entrée.

Question :

Est-ce que tous les sauvetages en espaces clos sont considérés comme des sauvetages sans entrée?

Réponse :

Bien qu’il soit certainement préférable qu’un plan de sauvetage en espaces clos soit un sauvetage sans entrée, ce n’est souvent pas possible. Chaque entrée doit être évaluée, puis il faut déterminer si un sauvetage sans entrée est possible ou s’il faut mettre en place un plan plus élaboré. Cette évaluation doit être effectuée avant d’entrer dans l’espace clos.

Icône d’une flèche.

Avez-vous besoin d’aide pour choisir le bon équipement de protection individuelle pour votre application?

Laissez vos coordonnées afin qu’un représentant puisse communiquer avec vous.

*Indique un champ obligatoire.




  • Entrez votre numéro de téléphone à dix chiffres. Chiffres uniquement. P. ex. : 5555555555
  • 3M utilisera vos renseignements personnels uniquement pour répondre à votre demande et en conformité avec notre politique de confidentialité..

    Inscrivez-vous : J’aimerais recevoir des messages électroniques, ce qui peut comprendre des promotions, des renseignements sur les produits et des offres de services, de la part de 3M. Je comprends que je peux annuler mon inscription à tout moment en cliquant sur le lien de retrait dans chaque message électronique.

    3M prend le respect de vos renseignements personnels très au sérieux. 3M et ses tiers autorisés utiliseront les renseignements que vous avez fournis conformément à notre politique de confidentialité pour vous envoyer des communications qui peuvent comprendre des promotions, des renseignements sur les produits et des offres de services.

Merci! Votre demande a été soumise avec succès! Un représentant communiquera avec vous sous peu.

 
Article précédent
Respirateurs recommandés pour les différentes phases d’un feu de forêt
Respirateurs recommandés pour les différentes phases d’un feu de forêt

Si vous vivez dans une région où un feu de forêt est actif ou que votre travail est en lien avec les feux d...

Article suivant
La réfrigération et les dangers respiratoires associés à l’ammoniac
La réfrigération et les dangers respiratoires associés à l’ammoniac

Certains gaz sont de meilleurs réfrigérants que d’autres en raison de la quantité de chaleur qu’ils absorbe...