Comment les respirateurs à admission d’air par pression peuvent aider les travailleurs à lutter contre les menaces respiratoires inconnues

C’est un défi que rencontrent un grand nombre de secteurs et d’applications : les travailleurs sont tenus d’exécuter des tâches, mais pour de nombreuses raisons légitimes, ils ne disposent pas suffisamment de renseignements pour choisir le respirateur approprié.

Dans de telles situations, les professionnels de la santé et de la sécurité doivent trouver un équilibre entre le temps et l’argent nécessaires pour tester les niveaux d’exposition dans l’air des travailleurs et le besoin urgent d’accomplir le travail. Il arrive même que l’option de faire appel à une personne accréditée pour évaluer les niveaux d’exposition soit écartée si les ressources ne sont pas facilement accessibles. C’est pourquoi la sécurité, la conformité, la productivité, les coûts et bien d’autres éléments sont au centre des préoccupations lorsque les dangers respiratoires sont inconnus et qu’aucune solution n’existe dans l’immédiat.

Apprivoiser l’« inconnu »

Le terme « inconnu » fait référence à un scénario d’exposition dans lequel nous ne connaissons ni la nature des contaminants ni leur concentration. En règle générale, les fiches signalétiques de sécurité de produit (FSSP) sont utilisées pour déterminer les produits chimiques utilisés sur le site. Cependant, des contaminants inconnus peuvent également être présents sous la forme suivante :

  • Matières résiduelles accumulées dans le matériel de traitement;
  • Sous-produits de la production intermédiaire libérés dans l’environnement de travail;
  • Produits chimiques de nettoyage ou de lubrification utilisés;
  • Sous-produits causés par la dégradation thermique.

Souvent, il est possible de savoir ce qui est présent dans l’air, mais il est plus difficile de déterminer les concentrations auxquelles le travailleur est exposé. C’est un défi en soi, car les tâches sont souvent très variables en raison de facteurs tels que l’emplacement, la quantité de travail à effectuer, les vitesses de traitement, le temps requis pour terminer une tâche et l’exécution de la tâche. Même les outils utilisés peuvent avoir une incidence.

Une façon simple d’illustrer les facteurs qui entrent en jeu consiste à utiliser l’exemple du retrait d’un écrou sur un boulon. L’exposition potentielle aux contaminants en suspension dans l’air est négligeable si le travailleur retire simplement l’écrou à l’aide d’une clé. Imaginez cependant le changement dans le niveau d’exposition si des agents de nettoyage et de lubrification étaient utilisés. Et si le travailleur était incapable de retirer l’écrou à l’aide d’une clé et décidait plutôt d’utiliser une meuleuse? L’exposition comprendrait alors une concentration plus élevée de produits chimiques en raison de la chaleur causée par le meulage et de la pulvérisation éventuelle de tout ce qui se trouve sur le boulon. Et si le travailleur devait passer plus de deux heures, au lieu de quelques minutes, à retirer 100 écrous, au lieu d’un seul, à l’aide de cette méthode? Imaginez à quel point ses besoins en matière de protection respiratoire seraient différents.

Ces types d’expositions inconnues se produisent couramment pendant :

  • Les tâches d’entretien et de réparation;
  • Les projets d’arrêt et de reprise;
  • Une défaillance des systèmes de ventilation;
  • De nouveaux processus de démarrage;
  • L’expérimentation d’un traitement.

Comment aider à protéger les travailleurs des dangers respiratoires inconnus

Lorsque les dangers sont inconnus, les travailleurs doivent utiliser des respirateurs qui offrent le plus haut niveau de protection. Le facteur de protection caractéristique (FPC) d’un respirateur l’illustre bien. Les FPC indiquent deux choses :

  1. Ils nous rappellent que les respirateurs n’éliminent pas l’exposition à un contaminant, mais servent plutôt à réduire l’exposition des travailleurs à ce dernier;
  2. Ils indiquent le niveau de protection qu’un respirateur en particulier peut fournir lorsqu’il est porté et entretenu correctement. Plus le FPC est élevé, meilleur est le niveau de protection.

Le FPC des respirateurs d’épuration d’air, comme les respirateurs à masque complet équipés de filtres et (ou) de cartouches contre les gaz multiples hautement efficaces, peut s’élever jusqu’à 50. En comparaison, les respirateurs à adduction d’air de type C par pression (RAA-PP) munis d’un appareil de protection respiratoire autonome d’évacuation (APRAE) ont un FPC de 10 000, le plus élevé actuellement disponible. Seuls les respirateurs dotés d’un FPC de 10 000 peuvent être utilisés dans un environnement inconnu.

Conformité à l’égard des dangers inconnus

Tous les territoires de compétences du Canada exigent que l’environnement d’exposition soit classé comme présentant un danger immédiat pour la vie et la santé (DIVS) si le contaminant en suspension dans l’air est inconnu ou si la nature du contaminant est connue, mais pas sa concentration. Dans ces situations, le meilleur plan d’action consiste à apporter des changements au travail ou à l’environnement pour éliminer l’exposition. S’il est impossible d’apporter des changements et si les menaces inconnues demeurent, tous les territoires de compétences autorisent l’utilisation d’un APRA et d’un RAA-PP/APRAE. Scott Safety

Les RAA-PP/APRAE sont des solutions pratiques  pour assurer la sécurité des travailleurs tout en minimisant les temps d’arrêt au travail. Ils sont conçus pour une utilisation simple et intuitive. Par exemple, une fois le masque et le régulateur revêtus, le débit d’air commence par une simple respiration. La dimension et le poids peuvent être réduits en choisissant des bouteilles à haute pression de plus petite capacité. Les travailleurs apprécieront également les fonctionnalités de pointe telles que le Vibralert ScottMC 3MMC, un « indicateur de fin de durée utile » qui fait vibrer le masque du travailleur lorsque l’alimentation en air est basse.

Les chariots à air constituent une alimentation en air portable et pratique conçue pour être utilisée avec les RAA-PP/APRAE.  Ils contrôlent l’air, permettent des raccords rapides pour les tuyaux d’air comprimé et comprennent une alarme de basse pression. La possibilité de remplacer les bouteilles d’air pendant l’utilisation du système permet d’assurer la poursuite du travail. Ces systèmes peuvent s’avérer rentables, car s’ils sont utilisés et entretenus correctement, leurs composants les plus coûteux durent généralement au moins dix ans.

La plupart d’entre nous devront un jour lutter contre des dangers inconnus.  Les RAA-PP/APRAE et les chariots à air mobiles offrent une solution potentielle pour une protection respiratoire maximale, la conformité aux règlements, une mise en œuvre facile et une atténuation des répercussions sur les activités. 

Vous avez d’autres questions sur la façon de lutter contre les dangers respiratoires inconnus?


Communiquer avec un représentant

Besoin d’aide pour choisir le bon équipement de protection individuelle pour votre application? Nous serions heureux de vous aider.

* Indique un champ obligatoire.




  • Entrez votre numéro de téléphone à dix chiffres. Chiffres uniquement. P. ex. : 5555555555
  • 3M utilisera vos renseignements personnels uniquement pour répondre à votre demande et en conformité avec notre politique de confidentialité..

    Inscrivez-vous : J’aimerais recevoir des messages électroniques, ce qui peut comprendre des promotions, des renseignements sur les produits et des offres de services, de la part de 3M. Je comprends que je peux annuler mon inscription à tout moment en cliquant sur le lien de retrait dans chaque message électronique.

    3M prend le respect de vos renseignements personnels très au sérieux. 3M et ses tiers autorisés utiliseront les renseignements que vous avez fournis conformément à notre politique de confidentialité pour vous envoyer des communications qui peuvent comprendre des promotions, des renseignements sur les produits et des offres de services.

Merci! Votre demande a été soumise avec succès! Un représentant communiquera avec vous sous peu.


Dénégation de responsabilité

Tous les respirateurs doivent être sélectionnés, utilisés et entretenus conformément aux lois et aux normes en vigueur dans votre territoire de compétences, aux directives d’utilisation du fabricant et au programme de protection respiratoire de votre entreprise. Une mauvaise utilisation peut provoquer des blessures, des problèmes de santé ou la mort. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec un professionnel de la santé et de la sécurité au travail ou appeler le service d’ingénierie des applications de la Division des produits de protection individuelle de 3M au 1 800 267-4414.

Article précédent
Une protection de l’ouïe compacte… pour une meilleure perception des situations
Une protection de l’ouïe compacte… pour une meilleure perception des situations

Article suivant
Des solutions fiables.
Des solutions fiables.

Nous comprenons parfaitement les besoins des travailleurs canadiens. De quel niveau de protection de l’...