Facteurs à considérer pour la sélection de dispositifs de protection de l’ouïe

November 29, 2018
 

La perte auditive causée par le bruit peut être entièrement évitée, ce qui rend très importante la sélection du type de protection de l’ouïe convenant au milieu de travail des utilisateurs. Avec le grand nombre d’options offertes, il peut être difficile de déterminer quel type de dispositif de protection de l’ouïe est préférable pour chaque personne. Les bouchons d’oreilles et les protecteurs d’oreilles sont offerts en de nombreux styles et configurations, y compris sous forme de casque d’écoute avec microphone, ce qui rend encore plus importants les éléments à considérer pour la sélection du type de dispositif de protection de l’ouïe qui convient le mieux à chaque travailleur.

 

ss


Détermination du niveau de bruit et de l’environnement


Selon la norme CSA Z94.2-14, les travailleurs doivent porter un dispositif de protection de l’ouïe lorsque les niveaux de bruit moyens, pour un quart de huit heures, dépassent 85 dBA. Afin de déterminer l’ampleur de l’exposition des travailleurs au bruit, une évaluation du bruit doit être effectuée dans tous les milieux de travail afin de déterminer le niveau de bruit. La sélection du dispositif de protection de l’ouïe approprié pour tout milieu de travail commence ici parce que le produit sélectionné doit fournir une protection adéquate pour le milieu dans lequel se trouve le travailleur. Connaître le niveau de bruit exact évite également le risque de surprotection qui peut être dangereux lorsqu’il entraîne d’autres risques tels que le manque de connaissance de la situation sur le lieu de travail.

D’autres facteurs environnementaux doivent être pris en compte pour la sélection d’un dispositif de protection de l’ouïe. Ceux-ci comprennent la température (y compris la chaleur ou le froid extrême), l’humidité et le niveau de propreté qui pourrait faire en sorte que des bouchons d’oreille en mousse insérés dans les oreilles deviennent un défi si les doigts ne sont pas propres.

Méthodes de sélection


Au moment de la sélection d’un dispositif de protection de l’ouïe pour les travailleurs, il est important de comprendre que les méthodes de sélection de tels dispositifs ont récemment été améliorées dans les normes CSA Z94.2-14 et Z1007-16. Ces normes de la CSA énoncent ce qui suit :

Le dispositif de protection de l’ouïe approprié doit être choisi selon l’une des quatre méthodes. L’attribution des dispositifs de protection de l’ouïe est effectuée en fonction des niveaux d’atténuation du bruit et d’exposition au bruit.

  1. L’utilisation de catégories qui assignent au préalable les dispositifs de protection de l’ouïe conformément à une plage d’atténuation définie;
  2. L’utilisation d’un nombre unique comme l’IRB ou le rapport signal/bruit (SF84);
  3. L’essai d’ajustement du système d’estimation d’atténuation sur place;
  4. L’utilisation de la démarche de la bande d’octave.

Un autre facteur à considérer pour la sélection d’un dispositif de protection de l’ouïe selon l’IRB est que les différences de 3 dBA ou moins ne sont pas importantes. Comme les indices des dispositifs de protection de l’ouïe sont fondés sur les résultats des tests d’audition effectués avec des humains, il existe une certaine quantité de variances naturelles entre les tests, d’environ 3 à 5 dBA.

Connaître ses travailleurs


Une fois que l’on connaît les niveaux de bruit dans le lieu de travail, les facteurs environnementaux sont pris en compte et une méthode de sélection est mise en œuvre; l’autre facteur clé dont il faut tenir compte pour la sélection du dispositif de protection de l’ouïe est le travailleur individuel. Il est important de garder à l’esprit que, comme avec tout autre type de matériel de protection individuelle, il n’existe pas de démarche unique pour choisir un dispositif de protection de l’ouïe.

 

Training Icon

Formation

Les employés participant à un programme de protection de l’ouïe en milieu de travail devraient être formés régulièrement pour s’assurer qu’ils comprennent de quelle façon l’exposition au bruit affecte leur santé et de quelle façon ils doivent sélectionner, porter et entretenir leur dispositif de protection de l’ouïe de façon appropriée. Si les travailleurs ne sont pas formés sur la manière d’insérer correctement les bouchons d’oreilles ou d’utiliser les protecteurs d’oreilles, ils pourraient être exposés à un risque de perte auditive causée par le bruit. Comme la perte d’audition se produit généralement graduellement, il est important d’éduquer et de former continuellement les travailleurs sur l’importance de porter un dispositif de protection de l’ouïe adéquat.

 

Comfort Icon

Confort

Il est important de ne pas sous-estimer l’importance du confort dans le choix du dispositif de protection de l’ouïe. Si le dispositif de protection de l’ouïe est confortable pour le travailleur, il sera plus enclin à le porter correctement dans les milieux bruyants. Par exemple, des bouchons d’oreilles inconfortables peuvent être retirés à la moitié d’un quart de travail, laissant un travailleur exposé à des niveaux de bruit nocifs. La raison pour laquelle 3M offre autant d’options en matière de dispositifs de protection de l’ouïe est parce qu’aucune oreille n’a la même forme ni la même taille.

 
Existing Hearing Loss Icon

Perte auditive pré-existante

Les travailleurs qui ont une perte auditive pré-existante doivent également être soigneusement pris en compte. Il est important de protéger leur audition tout en leur permettant d’entendre les conversations importantes, les alarmes en milieu de travail, les mises en garde du matériel, etc. Selon la norme CSA Z1007-16, les prothèses auditives devraient être retirées en présence de bruits dangereux, puisqu’elles ne sont pas conçues pour servir de dispositifs de protection de l’ouïe et qu’elles n’offrent aucune protection contre l’exposition au bruit. Si la prothèse auditive est allumée, elle pourrait amplifier le bruit déjà dangereux et potentiellement entraîner une perte d’audition supplémentaire.

Les travailleurs malentendants préfèrent avoir à leur disposition une prothèse auditive électronique avec un microphone externe à volume réglable doté d’un limiteur. La norme CSA Z1007-16 stipule que le port d’une prothèse auditive sous un protecteur d’oreilles n’est pas recommandé à moins qu’un audiologiste ait évalué le rendement de la prothèse auditive sous le protecteur.

 
Mobility Icon

Mobilité limitée

Certains travailleurs pourraient avoir de la difficulté à faire rouler les bouchons d’oreilles entre leurs doigts ou à utiliser la bonne technique d’insertion en raison de problèmes de mobilité. Par exemple, les travailleurs ayant des problèmes de mobilité dans la région des épaules ou souffrant d’arthrite pourraient être affectés et nécessiteraient des séances de formation individuelles supplémentaires pour trouver une solution appropriée. Une solution possible à ce problème est l’utilisation de bouchons d’oreilles à pousser pour ajuster qui peuvent être insérés dans l’oreille sans être roulés au préalable. Les protecteurs d’oreilles peuvent également s’avérer efficaces pour répondre aux besoins pouvant découler de problèmes de mobilité.

 

Personal Preference Icon

Préférence personnelle

Limiter le choix de dispositifs de protection de l’ouïe à une seule option ne répondra pas aux besoins de tous les travailleurs. Le fait d’offrir divers types de dispositifs de protection de l’ouïe permet aux travailleurs de faire des choix et garantit que le confort, la compatibilité avec le matériel de protection individuelle (MPI) et les facteurs environnementaux sont pris en compte.

 
Communicating in Noise Icon

Communication en milieu bruyant

Il est important d’équilibrer les besoins des travailleurs avec la capacité de communiquer tout en portant des dispositifs de protection de l’ouïe. Une communication améliorée est possible même dans les milieux bruyants. Les dispositifs de communication protecteurs contribuent à améliorer la sécurité, la productivité et à réduire le risque de perte auditive. Par exemple, un protecteur d’oreilles avec microphone intégré permet d’avoir des conversations face à face et une meilleure connaissance de la situation dans l’environnement de travail. Ces solutions fonctionnent également avec les systèmes radio existants.

 

Fit Testing Icon

Essais d’ajustement

Lorsque les facteurs ci-dessus sont pris en considération, il y a de fortes chances que les travailleurs portent correctement le dispositif de protection de l’ouïe convenant à leur environnement. Cependant, il peut être difficile de mesurer avec précision le niveau de protection que chaque travailleur reçoit de son dispositif de protection de l’ouïe. Une façon objective de mesurer l’ajustement des bouchons d’oreilles ou des protecteurs d’oreilles consiste à procéder à un essai d’ajustement pour les travailleurs afin de déterminer leur indice d’atténuation personnelle (IAP). Les essais d’ajustement pour les travailleurs peuvent également aider à cerner les tendances et les problèmes, tout en offrant un temps optimal pour la formation individuelle afin de favoriser le perfectionnement.

 

Le Système de validation double pour les oreilles E-A-Rfit 3M(MC) permet de tester les bouchons d’oreilles et les protecteurs d’oreilles 3M pour déterminer un IAP. L’essai est rapide, facile et objectif et fournit des résultats clairs et précis. Un travailleur peut réussir ou échouer l’essai et son IAP est affiché à la fin du test, indiquant son niveau de protection.

Lorsqu’un travailleur échoue à l’essai d’ajustement, il offre aux employeurs une possibilité immédiate de prendre des mesures pour former le travailleur à bien insérer ou à bien choisir un dispositif qui procure un meilleur ajustement.

Pour demander une démonstration du Système de validation double pour les oreilles E-A-Rfit 3M(MC), veuillez consulter le site 3M.ca/Hearing/FR pour obtenir de plus amples renseignements. Pour toute question sur la façon de choisir le dispositif de protection de l’ouïe convenant à vos travailleurs, veuillez nous rendre visite en ligne ou communiquer avec le Centre de sécurité de la Compagnie 3M Canada au 1 800 267-4414.

Bibliographie

(1)Association canadienne de normalisation, Z94.2-14 – Protecteurs auditifs – Performance, sélection, entretien et utilisation, 2014.

(2)Association canadienne de normalisation, Z1007-16 – Programme de prévention de perte auditive, 2016.

(3)The Noise Manual, 5e édition, Éditeur : E. H. Berger, L. H. Royster, J. D. Royster et D. P. Driscoll et publié par l’American Industrial Hygiene Association, Akron, OH, 2003.

Toutes les déclarations, les informations techniques et les recommandations contenues dans le présent document sont basées sur des données que nous croyons fiables, mais dont l’exactitude ou l’exhaustivité ne sont pas garanties. Ce document n’est accompagné d’aucune déclaration, garantie ou caution de la part de 3M ou de ses employés découlant de cette littérature. Veuillez vous reporter à l’emballage des produits spécifiques, aux instructions d’utilisation et aux documents connexes pour obtenir des détails complets. 3M ne peut être tenu pour responsable des pertes ou dommages, directs, indirects, accessoires, particuliers ou consécutifs, résultant de la vente, de l’utilisation ou de l’utilisation abusive des produits de protection personnelle de 3M ou de l’incapacité de l’utilisateur à utiliser ce produit.


 

Article précédent
Découvrez la conscience derrière la science de 3M.
Découvrez la conscience derrière la science de 3M.

Article suivant
Au-delà de la culture et de la récolte
Au-delà de la culture et de la récolte

Assurer votre sécurité dans le cadre des activités de production, de culture et de traitement du cannabis.